Facebook
  • Portail documentaire
  • ABCdaire du particulier
  • L'observatoire des CAUE
  • Ekopolis
CAUE 78 - Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Yvelines
Retour sur ...

Mantes-la-Jolie, cartes postales


(Le marché de Mantes)

A partir de l’Exposition universelle de 1899, la carte postale connaît un grand engouement indissociable de l’invention du tourisme. Ce nouveau média, dont l’espace restreint permet de courts textes, fait fureur pour dire les lieux découverts et les aventures vécues. Avant d’être détrônée par la photographie de presse après 1920, la carte postale constitue une source documentaire unique sur les sites emblématiques comme ordinaires. Evènements exceptionnels et scènes de rues relatent la fierté de s’être arrêté dans une ville ou un village ou d’y vivre, et proposent un ailleurs à ceux qui n’y sont pas.

En 2016, un travail sur les cartes postales est réalisé dans le cadre du diagnostic patrimonial, urbain et paysager de la Seine Aval que conduit le CAUE avec le service Patrimoines et inventaire de la Région Ile-de-France. Ce diagnostic s’est fixé pour objet de relier les projets de la Seine Aval aux réalités existantes du territoire. A côté du repérage cadastral et de documents antérieurs (plan d’intendance de 1772, cartes d’état-major de 1847, etc.) utilisés dans le travail du diagnostic, les cartes postales témoignent à leur façon des disparitions et des permanences. Leurs images révèlent des logiques d’implantation, des ambiances et des histoires propres au territoire mantais. Elles montrent des qualités d’espace public, comme sur cette place aujourd’hui disparue de Mantes-la-Jolie, l’enchaînement rythmé des volumes bâtis, l’ouverture sur le grand paysage depuis le haut de la pente, et l’accueil d’un marché, effervescent.

Ni base de données, ni recensement exhaustif, les cartes postales participent pleinement d’une recherche d’articulation entre le passé et le futur. Elles permettent un regard décalé et constructif accessible à tous et partageable. Sept cents cartes postales de Mantes-sur-Seine (Mantes-la-Jolie au début du XXe siècle) sont ainsi réunies dans un carnet ordonnancé pour en faciliter la lecture.

Ce travail est complété de Mantes-la-Jolie, cartes postales, parcours subjectif d’une ville en 46 cartes postales par Pascale Czobor. (PDF - 3.6 Mo)

décembre 2017
L M M J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Retour sur ...

Mantes-la-Jolie, cartes postales


(Le marché de Mantes)

A partir de l’Exposition universelle de 1899, la carte postale connaît un grand engouement indissociable de l’invention du tourisme. Ce nouveau média, dont l’espace restreint permet de courts textes, fait fureur pour dire les lieux découverts et les aventures vécues. Avant d’être détrônée par la photographie de presse après 1920, la carte postale constitue une source documentaire unique sur les sites emblématiques comme ordinaires. Evènements exceptionnels et scènes de rues relatent la fierté de s’être arrêté dans une ville ou un village ou d’y vivre, et proposent un ailleurs à ceux qui n’y sont pas.

En 2016, un travail sur les cartes postales est réalisé dans le cadre du diagnostic patrimonial, urbain et paysager de la Seine Aval que conduit le CAUE avec le service Patrimoines et inventaire de la Région Ile-de-France. Ce diagnostic s’est fixé pour objet de relier les projets de la Seine Aval aux réalités existantes du territoire. A côté du repérage cadastral et de documents antérieurs (plan d’intendance de 1772, cartes d’état-major de 1847, etc.) utilisés dans le travail du diagnostic, les cartes postales témoignent à leur façon des disparitions et des permanences. Leurs images révèlent des logiques d’implantation, des ambiances et des histoires propres au territoire mantais. Elles montrent des qualités d’espace public, comme sur cette place aujourd’hui disparue de Mantes-la-Jolie, l’enchaînement rythmé des volumes bâtis, l’ouverture sur le grand paysage depuis le haut de la pente, et l’accueil d’un marché, effervescent.

Ni base de données, ni recensement exhaustif, les cartes postales participent pleinement d’une recherche d’articulation entre le passé et le futur. Elles permettent un regard décalé et constructif accessible à tous et partageable. Sept cents cartes postales de Mantes-sur-Seine (Mantes-la-Jolie au début du XXe siècle) sont ainsi réunies dans un carnet ordonnancé pour en faciliter la lecture.

Ce travail est complété de Mantes-la-Jolie, cartes postales, parcours subjectif d’une ville en 46 cartes postales par Pascale Czobor. (PDF - 3.6 Mo)

MENTIONS LÉGALES NOUS CONTACTER LEXIQUE PLAN DU SITE FLUX RSS Extranet Facebook
CAUE 78 Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement des Yvelines
3 rue de Fontenay 78000 Versailles - T: 01 39 07 75 17