Facebook
  • Portail documentaire
  • ABCdaire du particulier
  • L'observatoire des CAUE
  • Ekopolis
CAUE 78 - Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Yvelines
Des outils d’aide à la visite

À l’attention des collèges et des lycées.

Une plaquette de présentation

Le CAUE met à votre disposition un document qui présente l’exposition de façon synthétique : les grands thèmes abordés, la liste de toutes les réalisations présentées et une carte du département afin de mieux les localiser.
- Téléchargez le dépliant de présentation

Un carnet pour accompagner les groupes scolaires

Conçu pour accompagner l’exposition, il propose aux élèves de se familiariser avec les grandes notions de l’œuvre architecturale : l’implantation du bâtiment, sa fonction, son système constructif, ses matériaux, sa composition, sa lumière. Les espaces libres du carnet invitent les élèves à mener des investigations personnelles dans la ville, leur établissement scolaire ou d’autres lieux du quotidien.

Une présentation de l’exposition

Cette présentation est effectuée selon la disponibilité de l’intervenant (Architecte conseiller du CAUE).

Des pistes pour une approche thématique

Nous vous proposons des pistes de réflexion pour aborder l’exposition à travers différents thèmes. À la différence d’une lecture panneau par panneau, ces pistes offrent des portes d’entrée différentes qui vont permettre de se concentrer sur un ensemble choisi de panneaux.

- L’évolution de la cellule d’habitation
L’habitat collectif comme la maison individuelle sont des bons révélateurs du renouvellement des formes architecturales et urbaines au Xxème siècle : création d’un nouveau langage formel, emploi de nouveaux matériaux, évolution des modes de construction, transformation des modes de vie…. L’invention de la cellule d’habitation type, du plan d’ensemble, de l’habitat intermédiaire sont autant d’étapes qui ont permis de faire évoluer nos modes d’habiter.
Un regard sur un choix limité d’opérations présentées dans l’exposition permettra d’observer ces transformations.

- La notion d’hygiénisme dans l’architecture
En réaction à l’insalubrité des quartiers anciens, les principes hygiénistes : air, soleil, lumière s’affirment au XXème siècle. L’accès aux commodités se généralise : eau courante, salle de bain, chauffage central, séchoir... Les traductions urbaines et architecturales sont aussi diverses que l’ilot ouvert, l’immeuble en peigne, l’architecture sur pilotis, les terrasses et loggias, la fenêtre en longueur... Elles sont perceptibles aussi bien dans les programmes de logements (les cités jardins, les HBM, les grandes opérations d’habitat résidentiel…), que dans les équipements (les écoles, les hôpitaux…), et l’architecture du travail.
Un regard sur un choix limité d’opérations présentées dans l’exposition permettra d’observer l’influence de ces principes sur l’architecture.

- Des matériaux nouveaux pour des formes nouvelles
L’invention du béton armé permet une architecture audacieuse : grande portée, moulage/coulage, souplesse et résistance, brut ou travaillé, liberté des formes, préfabrication et standardisation…
L’emploi du métal, réservé à la réalisation d’ouvrages de grande portée, permet une économie de matière, la conception d’espaces ouverts, aériens et lumineux.
Le verre, désormais utilisé sous diverses formes : grands vitrages, mais aussi pavés de verre, permet de développer la relation avec l’extérieur et d’inventer de nouvelles formes de transparence.
Un regard sur un choix limité d’opérations présentées dans l’exposition permettra d’observer les possibilités offertes par ces nouveaux matériaux.

- Le langage de l’architecture moderne
Afin de rompre radicalement avec les codes académiques, un nouveau langage architectural apparaît dès les années 1920. Il est résumé dans « les cinq points d’une architecture nouvelle » : les pilotis, le toit jardin, le plan libre, la façade libre et la fenêtre en longueur, théorisés par Le Corbusier en 1927 et concrétisé en 1928 avec la construction de la Villa Savoye, édifice délibérément démonstratif.
Ce langage, porté par le Mouvement d’Architecture Moderne, sera développé par nombre d’architectes au cours du XXème siècle.
Un regard sur un choix limité d’opérations présentées dans l’exposition permettra de repérer les différentes expressions du langage de l’architecture moderne.

En revenant de l’expo !

Le CAUE vous propose des carnets pour réaliser des visites architecturales avec votre classe. Accédez aux carnets

Pour toute question relative à un projet avec vos élèves nous vous invitons à contacter Didier Renard, architecte ou Cécile Varoquier, documentaliste au 01 39 07 75 17 - caue78@caue78.com

avril 2018
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6

Des outils d'aide à la visite

À l’attention des collèges et des lycées.

Une plaquette de présentation

Le CAUE met à votre disposition un document qui présente l’exposition de façon synthétique : les grands thèmes abordés, la liste de toutes les réalisations présentées et une carte du département afin de mieux les localiser.
- Téléchargez le dépliant de présentation

Un carnet pour accompagner les groupes scolaires

Conçu pour accompagner l’exposition, il propose aux élèves de se familiariser avec les grandes notions de l’œuvre architecturale : l’implantation du bâtiment, sa fonction, son système constructif, ses matériaux, sa composition, sa lumière. Les espaces libres du carnet invitent les élèves à mener des investigations personnelles dans la ville, leur établissement scolaire ou d’autres lieux du quotidien.

Une présentation de l’exposition

Cette présentation est effectuée selon la disponibilité de l’intervenant (Architecte conseiller du CAUE).

Des pistes pour une approche thématique

Nous vous proposons des pistes de réflexion pour aborder l’exposition à travers différents thèmes. À la différence d’une lecture panneau par panneau, ces pistes offrent des portes d’entrée différentes qui vont permettre de se concentrer sur un ensemble choisi de panneaux.

- L’évolution de la cellule d’habitation
L’habitat collectif comme la maison individuelle sont des bons révélateurs du renouvellement des formes architecturales et urbaines au Xxème siècle : création d’un nouveau langage formel, emploi de nouveaux matériaux, évolution des modes de construction, transformation des modes de vie…. L’invention de la cellule d’habitation type, du plan d’ensemble, de l’habitat intermédiaire sont autant d’étapes qui ont permis de faire évoluer nos modes d’habiter.
Un regard sur un choix limité d’opérations présentées dans l’exposition permettra d’observer ces transformations.

- La notion d’hygiénisme dans l’architecture
En réaction à l’insalubrité des quartiers anciens, les principes hygiénistes : air, soleil, lumière s’affirment au XXème siècle. L’accès aux commodités se généralise : eau courante, salle de bain, chauffage central, séchoir... Les traductions urbaines et architecturales sont aussi diverses que l’ilot ouvert, l’immeuble en peigne, l’architecture sur pilotis, les terrasses et loggias, la fenêtre en longueur... Elles sont perceptibles aussi bien dans les programmes de logements (les cités jardins, les HBM, les grandes opérations d’habitat résidentiel…), que dans les équipements (les écoles, les hôpitaux…), et l’architecture du travail.
Un regard sur un choix limité d’opérations présentées dans l’exposition permettra d’observer l’influence de ces principes sur l’architecture.

- Des matériaux nouveaux pour des formes nouvelles
L’invention du béton armé permet une architecture audacieuse : grande portée, moulage/coulage, souplesse et résistance, brut ou travaillé, liberté des formes, préfabrication et standardisation…
L’emploi du métal, réservé à la réalisation d’ouvrages de grande portée, permet une économie de matière, la conception d’espaces ouverts, aériens et lumineux.
Le verre, désormais utilisé sous diverses formes : grands vitrages, mais aussi pavés de verre, permet de développer la relation avec l’extérieur et d’inventer de nouvelles formes de transparence.
Un regard sur un choix limité d’opérations présentées dans l’exposition permettra d’observer les possibilités offertes par ces nouveaux matériaux.

- Le langage de l’architecture moderne
Afin de rompre radicalement avec les codes académiques, un nouveau langage architectural apparaît dès les années 1920. Il est résumé dans « les cinq points d’une architecture nouvelle » : les pilotis, le toit jardin, le plan libre, la façade libre et la fenêtre en longueur, théorisés par Le Corbusier en 1927 et concrétisé en 1928 avec la construction de la Villa Savoye, édifice délibérément démonstratif.
Ce langage, porté par le Mouvement d’Architecture Moderne, sera développé par nombre d’architectes au cours du XXème siècle.
Un regard sur un choix limité d’opérations présentées dans l’exposition permettra de repérer les différentes expressions du langage de l’architecture moderne.

En revenant de l’expo !

Le CAUE vous propose des carnets pour réaliser des visites architecturales avec votre classe. Accédez aux carnets

Pour toute question relative à un projet avec vos élèves nous vous invitons à contacter Didier Renard, architecte ou Cécile Varoquier, documentaliste au 01 39 07 75 17 - caue78@caue78.com

MENTIONS LÉGALES NOUS CONTACTER LEXIQUE PLAN DU SITE FLUX RSS Extranet Facebook
CAUE 78 Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement des Yvelines
3 rue de Fontenay 78000 Versailles - T: 01 39 07 75 17